immobilier

Bon à savoir sur le crédit immobilier

Vous n’êtes pas sans savoir qu’acheter sa première maison est un moment précieux ! Vous serez propriétaire pour la première fois. Le deuxième achat est déjà moins spécial. C’est pour le premier que l’on est surexcité au point d’oublier de prendre quelques précautions, notamment en matière de crédit immobilier. Pour vous mettre sur la piste des points de vigilance concernant les prêts immobiliers, voici un rappel des principes essentiels.

L’assurance : une garantie facultative

assurance immo  La loi n’impose pas la présence d’une assurance prêt immobilier dans votre contrat de prêt. Il s’agit là d’une initiative prise par la banque ou l’établissement de crédit. Par ailleurs, il est formellement interdit de vous imposer une compagnie d’assurance. La loi vous autorise à être libre de vos choix. Par exemple, rien ne vous empêche de signer et de contracter une assurance prêt immobilier chez Assur&me, si c’est ce que vous voulez. Néanmoins, lors du choix de l’assureur, vous devez veiller à ce que son offre respecte les conditions prévues par la banque ou l’établissement de crédit.

Les couvertures les plus sollicitées

remboursementTrois cas de couverture sont généralement demandés par les banques : le remboursement par l’assureur en cas de décès, le remboursement par l’assureur en cas de perte d’emploi, le remboursement par la compagnie d’assurance en cas de maladie ou d’invalidité vous privant subitement de ressources. Autrement dit, l’assurance se charge de liquider le remboursement si vous décédiez ou si vous vous retrouviez au chômage ou si vous deveniez incapable de continuer à exercer une activité rémunérée. Ces 3 risques sont les plus susceptibles d’entraîner un défaut momentané de remboursement, voire l’impossibilité de finir ce remboursement.

Le questionnaire médical

medicalLa loi autorise l’assureur à vous adresser ce questionnaire médical et vous êtes tenu d’y répondre en y apportant toutes les précisions. Une fausse déclaration intentionnelle peut entraîner une rupture de contrat. Vous ne pouvez alors plus prétendre aux garanties prévues si les risques couverts venaient à se réaliser.

Laisser un commentaire